Les règles d'Elliott expliquées et leur PDF

Ralph Nelson Elliot (1871-1948) a mis en évidence la notion de tendance d'un marché financier en se basant sur le nombre d'or (qui est un chiffre représentant les choses harmonieuses dans la nature).

Il part du principe que les marchés évoluent selon des cycles composés de vagues successives et il cite notamment qu'un cycle peut être composé de plusieurs sous-cycles.

Un cycle équivaut à une impulsion (1-2-3-4-5) suivi d'une correction (A-B-C)

Dans le cadre d'une correction courte 😉 la correction peut bien sûr être plus forte ou moins forte.

L'idée étant, bien évidemment, d'acheter à la fin de la correction pour pouvoir revendre à la fin de l'impulsion.

Par Masur – R.N. Elliott, "The Basis of the Wave Principle", October 1940., CC BY 2.5, Link

Dans ce graphique, vous pouvez constater que les vagues d'Elliott peuvent se voir à différents niveaux dans le temps et que toutes ces vagues sont décomposées en plusieurs sous-vagues.

La seule règle importante ici est de suivre la théorie des 5 vagues haussières dans leur globalité (1-2-3-4-5) suivie des 3 vagues baissières (A-B-C).

Sur la première ligne (celle qui est la plus haute sur l'axe des Y), vous voyez l'évolution classique.

En regardant la deuxième ligne, vous constatez que des cycle plus longs sont décomposés en petites sous-vagues.

Sur la troisième ligne, qui est assez compliquée à lire, vous voyez aussi cette évolution de 5 phases (1-2-3-4-5) suivi de 3 phases baissières (A-B-C)

Les règles d'Elliott (ou règles d'or)

  1. La vague 2 ne retrace jamais plus de 100 % de la vague 1
  2. La vague 3 n'est jamais la plus petite des 5
  3. Le bas de la vague 4 ne peut pas être plus bas que le dessus de la vague 1.

Généralités constatées

  • Les phases A et C sont souvent liées en amplitude et en timing.
  • Le bas de phase de correction vient souvent se terminer dans le range du point le plus bas de la vague 4
  • L'une des 3 vagues d'impulsion est souvent en extension, c'est-à-dire qu'elle peut compter 5 sous-vagues d'Elliott.

Les vagues en pourcentage

Sauf dans les cas les plus rares, voici les probabilités liées à Fibonacci. Pour plus d'informations sur l'amplitude des vagues, référez-vous à cet article.

La vague 2 possède...

  • un minimum de 38,2 % de la vague 1
  • 50 % ou 61,8 % de la vague 1 (cas standard)
  • un maximum de 100 % de la vague 1

La vague 4 possède...

  • un standard de 38,2 % de la vague 3
  • un maximum de 50 % de la vague 3

Règles d'alternance

Au niveau de l'amplitude, si la vague 2 est profonde, la vague 4 est peu profonde et inversément.

Si la vague 2 est simple, la vague 4 est compliquée et inversement.

Si la vague 2 est brève, la vague 4 est longue et vice versa

Les cas spécifiques

Passons en revues quelques cas spécifiques et leurs caractéristiques afin que vous puissiez les reconnaître facilement.

Vague 5 avortée

Une vague 5 peut très bien arriver à la hauteur de la vague 3 et s'arrêter à cette hauteur si elle est avortée. Il est alors compliqué de la différencier d'une vague B mais il est possible d'y arriver en décomposant cette phase afin de voir si elle comporte 5 ou 3 sous-vagues.

Le Zigzag

  • Le Zigzag est composé d'un W (I), d'un X (II) et d'un Y (III). Il représente une correction amplifiée. On distingue même souvent des doubles Zigzags comme dans la figure ci-dessous (ABC). Le Zigzag correspond à 5 vagues à tendance générale baissière suivie de 3 vagues à tendance haussière.
    • La vague A est généralement divisée en sous-vagues d'impulsion
    • La vague C est régulièrement divisée en sous-vagues impulsives
    • La vague A et la vague C ont la plupart du temps la même longueur
    • La vague C finit presque toujours plus bas que la vague A
    • La vague B ne corrige pas plus de 85 % de la vague A (sinon c'est une flat)
Correction en Zigzag vagues d'Elliott
Correction en Zigzag

La correction en triangle

  • Elle est une consolidation horizontale. Les corrections sont généralement symétriques et elle comporte 5 sous-vagues, chacune étant divisée en 3 parties. Il en existe plusieurs types :
    • Le triangle en contraction : comme l'illustre la figure ci-dessous)
    • Le triangle en expansion : aller vers une plus grande volatilité du cours, à l'inverse de la contraction
    • Le triangle en barrière : lorsqu'on peut tracer une droite parallèle à l'axe X entre les différents sommets du triangle.
  • Quelques règles pour les triangles :
    • La vague C ne dépasse jamais le sommet A.
    • La vague D ne dépasse jamais le sommet de la vague B
    • La vague E ne dépasse jamais la sommet de la vague C
    • Les sommets A,C et E peuvent être reliées par une droite ainsi que les sommets B et D
    • Si la droite ACE pointe vers le haut, le marché est baissier. Si la droite ACE
Correction en triangle vagues d'Elliott
Corrections en triangle vagues d'Elliott
Corrections en triangle

Le Flat

  • Le Flat correspond à une correction avec 3 phases subdivisées en 3, 3 et 5 phases où la vague A va retracer l'intégralité de la correction et où la vague B revient sur le sommet. Quelques règles pour un flat :
    • La vague C est divisée en 5 sous-vagues impulsives ou en ending diagonal.
    • La vague B corrige minimum 90 % de la vague A
    • La vague B est divisée en 3 vagues de correction contenant des figures complexes
    • La vague A est divisée en 3 vagues de correction
  • Il existe 3 types de Flat :
    • Le Flat régular
    • Le Flat étendu
    • Le running flat
Flat vagues d'Elliott
Représentation d'un flat

Doubles corrections

  • Le double top (ou triple top) est une correction qui présente deux (ou trois) sommets et qui pourrait être confondu avec le Flat.
Double top vagues d'Elliott

Des doubles corrections combinant le flat, le zigzag et le triangle sont bien sûr possibles :

  • Zigzag + Zigzag
  • Zigzag + Flat
  • Zigzag + Triangle (ABCDE)
  • Flat + Flat
  • Flat + Zigzag
  • Flat + Triangle

Conclusion

J'espère que ces quelques explications sur les règles d'Elliott vous seront utiles dans vos trades et qu'elles vous permettront de gagner de l'argent (ou de ne pas en perdre trop).

Voici la version PDF de ces règles à télécharger.

Veuillez entrer un commentaire valide

Veuillez entrer un nom valide

Veuillez entrer une addresse email valide

mike le 08 mars 2021

bonjour merci pour votre article cependant j’ai une question
l’or d’une correction en flat par exemple est ce que la vague B peut avaler la vague A ? merci d’avance

Louis le 30 mars 2021

Bonjour Mike, Je ne comprends pas bien votre question, que voulez-vous dire par « avaler » ?

Cartau le 25 octobre 2020

Je viens de tomber sur ce super article

Pas beaucoup de ressources sur internet je trouve quant il s’agit des vagues spécifiques

Cet article est super et tombe donc à pic!

Merci

Louis le 01 mars 2021

Avec grand plaisir !

Alain Durand le 06 juin 2020

Bravo et merci. Une petite question cependant : Je ne vois pas dans ce document la relation, pourtant essentielle en tant que trader, avec Fibonnacci. Vous avez une solution à me proposer ? Merci d’avance

Louis le 24 octobre 2020

Merci pour les encouragements. Pour la relation avec Fibonacci, vous pouvez consulter cliquer ici.

Fred le 06 juin 2020

Bjr,

Le pb avec les vagues d’Elliot est de pouvoir affirmer que telle vague est belle et bien la vague 1. C’est loin d’être évident de la détecter avec certitude, non ?

Louis le 06 juin 2020

Bonjour, oui c’est souvent le problème mais votre plan de départ doit pouvoir s’adapter si vous vous êtes trompés. Il y a aussi les stop-loss qui existent et qui vous permettent de ne pas perdre trop d’argent lorsque vous tradez. Il faut y penser avant de placer votre trade.

Ib le 27 mai 2020

Merci pour le partage ?
Connais tu le Emrys coin ? Je pense qu’il a énormément de potentielle.

En tous cas, bonne continuation ?

Louis le 27 mai 2020

Bonjour, non je ne connais pas. Je vais jeter un oeil. Merci pour les encouragements

natan vogel le 17 mai 2020

super article merci de nous partager cela!

Louis le 25 mai 2020

Avec plaisir !