Ethereum 2.0 : c’est quoi ?

Pour commencer, Ethereum, c’est quoi ?

Ethereum est une plateforme décentralisée qui utilise la technologie blockchain, tout comme Bitcoin. Le principe d’Ethereum est basé sur les « smart contracts » qui sont des contrats inscrits sur le réseau et qui fonctionnent comme un échangeur de valeur et d’informations.

Beaucoup de cryptomonnaies d’aujourd’hui reposent sur le réseau Ethereum car elles sont parties d’un fork depuis celui-ci. Elles ont bien sûr changé les règles de leur monnaie propre mais se basent sur la technologie inventée par Vitalik Buterin, créateur d’Ethereum.

Notez : les Ethers sont les tokens du réseau Ethereum, attention donc à ne pas confondre les deux termes.

Ethereum 2.0, c’est quoi ?

Ethereum 2.0 c’est le passage d’Ethereum 1.0, actuellement en consensus de proof-of-work (minage), à un consensus de Proof-of-stake (staking). Cela veut dire que pour créer de nouveaux Ethers, il faudra dans Ethereum 2.0 bloquer vos Ethers pendant un certain temps et dans certaines conditions sur une node du réseau.

Actuellement, il faut pour le moment une machine physique pour pouvoir miner de l’Ethereum.

Le deuxième gros changement, c’est la résolution d’un de ses problèmes majeurs d’Ethereum 1.0 : la scalabilité.

En effet, Ethereum 1.0 n’est pas un exemple car dans certaines situations le réseau s’est vu saturé et des transactions qui mettaient normalement quelques heures pour être effectuées ont parfois mis plus d’une semaine pour arriver sur leur adresse de destination. La seule solution dans ce cas de figure pour faire passer votre transaction plus rapidement était de payer des frais plus élevés. Ethereum 2.0 augmentera donc le nombre de transactions autorisées par seconde, ce qui diminuera grandement les frais liés au réseau.

Quelle est la date de lancement d’Ethereum 2.0 ?

Ethereum 2.0 sera officiellement lancé quand les 4 phases de lancement seront complétées. L’objectif est de le lancer le 1 décembre 2020, mais cela pourrait être plus long si la récolte du nombre de nodes de staking de 32 ETH équivalant à 524288 ETH avant de pouvoir lancer la phase 0 prend plus de temps que prévu. Une fois cette somme d’ETH réunie et si nous sommes après le premier décembre, il faudra attendre 7 jours pour que les phases démarrent et que le processus se mette en marche.

Ce n’est qu’à la fin de ces 4 phases qu’Ethereum 1.0 n’aura plus de raison d’être et sera supplanté par Ethereum 2.0 :

  • Phase 0 : Début du staking d’Ethers
  • Phase 1 Récupération et division des shards*, stockage, et récupération des données associées aux shards* ETH 2.0
  • Phase 1.5 : Mise à jour d’Ethereum du PoW au PoS en le shardant* dans ETH 2.0.
  • Phase 2 : la phase 2 permettra l’exécution d’ETH 2.0 sur les shards qu’il reste afin d’activer les smart contracts dessus et d’activer officiellement ETH 2.0

En fin de phase 2, le minage d’ether comme réalisé à présent ne sera plus possible et tout passera donc en staking.

*Le sharding est une méthode de distribution des données qui consiste à séparer, diviser des bases de données en jeu de données de petite taille afin de faciliter leur traitement.

Comment stake des Ethers sur Ethereum 2.0 ? Quel en serait le rendement ?

Pour stake des Ether sur Ethereum 2.0, il faut

  1. Vous inscrire à la phase de lancement (les 32 ETH ne devront être placés qu’une fois la phase 0 démarrée) et en accepter les responsabilités.
  2. Télécharger un software pour générer vos clefs de validation
  3. Acheter 32 ethereum (pour un node) et les transférer sur eth2
  4. Vous assurer de la maintenance de votre node (pour éviter les pénalités) et réajuster votre solde si vous avez des pénalités.

Attention

Ce type d’investissement comporte des risques et vous pourriez perdre vos Ethers si vous ne gérez pas bien votre node (jusqu’à 16 ethers en 21 jours d’inactivité et donc 6400€ actuellement).

Prenez garde également car les Ethers que vous allez bloquer dans cette node ne seront pas retirable avant la phase 1.5 ou 2, vous aurez donc bloqué vos Ethers pendant approximativement 1 an, voire 1 an et demi et qui vont vous demander un suivi régulier et des connaissances techniques. Vos Ethers généreront déjà des rewards pendant cette période.

Le rendement de cette node

Vous pouvez retrouver sur le site officiel du lancement d’Ethereum 2.0 un graphique des intérêts estimés en fonction du nombre d’Ether stakés dans les nodes. Au tout début, vous pourrez espérer un rendement de 22% par an sur cette node et cela risque de descendre en hyperbole assez rapidement plus bas car c’est un rendement assez élevé. En une année si vous avez une node sur ce réseau et que tout se passe bien (sur base d’un rendement à 20% par an), vous devriez toucher 6,4 ETH, soit 2560€ plus ou moins à l’heure actuelle.

Intérêt annuel staking ether

Si vous souhaitez obtenir un rendement sur vos Ethers sans être obligés de bloquer plus de 10.000€ pour de longues périodes, vous pouvez toujours rejoindre l’application Celsius Network qui propose des rewards de 5,5% annuels sur l’Ether et bien plus sur d’autres cryptomonnaies. Si vous tentez l’aventure, pensez à noter mon code de référence lors de l’inscription : 131110f869. Celui-ci vous donne droit à 20€ en BTC lors de votre premier transfert de fonds (200$).

Notez qu’ETH 2.0 aura certainement un impact sur le prix de l’Ether (positif ou négatif). Le rendement n’est pas tout ce que vous devez regarder quand vous faites ce genre d’investissement et je vous l’expliquais dans mon article sur les masternodes. Si vos Ethers se retrouvent à 70€ l’unité en fin de phase 1.5, vous aurez perdu beaucoup d’argent, même avec le rendement de 20%.

Le nombre d’ETH n’est pas limité et les contraintes de place et technologiques pour avoir de nouveaux Ethers diminue. Cela pourrait très bien diminuer la rareté de cette cryptomonnaie et donc son prix.

Mon avis sur ETH 2.0

C’était l’étape indispensable à suivre par Ethereum pour assurer sa pérennité et je suis ravi que nous commençons enfin à voir le projet pointer le bout de son nez.

Je n’investirai pas les 32 ETH nécessaires dans ETH 2.0 car cela représente selon moi un risque assez important par rapport au bénéfice retiré. Je comprends néanmoins les personnes qui se lancent dans l’initative qui vise aussi à jouer un rôle dans l’évolution des cryptomonnaies.

Auteur de l’article : Louis

Passionné de cryptomonnaies depuis plusieurs années et disposant d'expérience en informatique et en marketing, je vous livre mes connaissances du milieu des cryptos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *